Dossier location auto entrepreneur : nos conseils, trucs et astuces

17/8/2021
 • 
4
 min de lecture

Louer un logement lorsqu’on est auto-entrepreneur ? Nombreux sont les travailleurs freelance à s’en plaindre : le marché de l’immobilier français est avant tout orienté vers les employés en CDI. Heureusement, il existe des trucs et astuces pour vous faciliter la vie.

Osons la question : le système locatif français a-t-il fait son temps ? Possible. D’un côté, tout y est de plus en plus pensé pour rassurer des propriétaires via des locataires en CDI. D’un autre, par choix ou par nécessité, de plus en plus de travailleurs optent pour le statut d'auto-entrepreneur.


Ce constat est d’autant plus alarmant lorsqu’on pose sa candidature pour emménager dans des villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux. Dans ce genre de métropoles, les logements abordables et dignes de ce nom s’arrachent comme des petits pains. En conséquence, il n’est pas rare de faire face au problème du propriétaire abusif, qui, en un coup d’œil au dossier, réduit à néant les espoirs du travailleur freelance ou de l’artisan.


À l’origine des solutions de coliving proposées par Colonies, il y a ce simple constat : non, cette situation ne doit pas être une fatalité. Lorsqu’on a des revenus et qu’on travaille en freelance, trouver où loger n’est pas censé être un parcours du combattant.


C’est dans cet esprit que nous vous avons concocté l’article qui suit. En le lisant, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir pour monter votre dossier de location auto-entrepreneur au statut freelance.


Louer un appartement en tant que travailleur indépendant : oui, c’est possible. On vous explique comment



Pour multiplier vos chances de trouver un appartement en tant que travailleur indépendant, mieux vaut respecter certains conseils. D’abord, disposer d’un dossier complet. Ensuite, choisir votre type de bailleur : agence immobilière ou particulier ? Vous pouvez effectuer une simulation auprès de la CAF pour obtenir la réponse à cette question : pouvez-vous toucher une aide au logement ? Enfin, vous devez répondre à cette autre question, moins anodine qu’il n’y paraît : désirez-vous vivre seul ou en colocation ?


Bilan auto-entrepreneur : se constituer un bon dossier



Pour louer un logement en tant que micro-entrepreneur, le premier conseil est le même que pour n’importe quel locataire : vous devez monter un dossier complet, de façon à prouver votre solvabilité. Pour faciliter vos démarches, n’attendez pas le dernier moment ! Un bon dossier, c’est l’une des formalités les plus importantes pour mener à bien votre recherche d’appartement.


Mais que doit contenir ce dossier de location ? Si vous êtes de nationalité française, vous devez y inclure votre carte d’identité (recto-verso) ou votre passeport. Si vous êtes étranger, ce sera votre passeport ou votre carte de séjour.


En tant qu’auto-entrepreneur, n’oubliez pas d’inclure votre dernier avis d’imposition, vos trois dernières déclarations de C.A (Chiffre d’Affaires), sans oublier le certificat attestant du début de votre activité. Enfin, une attestation de paiement de vos derniers loyers pourra s’avérer utile.


Et en ce qui concerne votre garant ? Incluez les mêmes justificatifs, en y ajoutant l’avis de taxe foncière, le cas échéant, ainsi qu’une lettre manuscrite attestant sur l’honneur que votre garant se porte caution pour vous.


Auto-entrepreneur et gestion locative : quel type de bailleur ?



Abordons maintenant l’épineuse question du bailleur. En tant qu’auto-entrepreneur, est-il préférable d’opter pour une agence immobilière ou pour un propriétaire privé ? Les deux ont des avantages et des inconvénients.


Si l’on parle de manière générale, la solution « agence immobilière » est la plus commune. Pourquoi ? Parce que les annonces sont plus nombreuses. Mais aussi parce que l’agence fournit certaines garanties à ses locataires.


L’agence fait le lien entre le locataire et le bailleur. En cas de pépin, comme des pannes ou des réparations à effectuer, l’agence vous aide à connaître vos droits. Mais les agences réclament aussi des frais de dossier exorbitants, et pire encore : certaines n’acceptent pas les travailleurs freelance.


En tant que micro-entrepreneur, il est fort possible qu’un bailleur privé vous convienne mieux, car il pourra être moins regardant sur les papiers à fournir. Si vous ne gagnez pas assez d’argent, il pourra se contenter d’un bon garant. De plus, vous entretiendrez une relation directe avec lui. En ce qui concerne ce dernier avantage, il peut être à double tranchant selon le caractère du propriétaire en question.


Aide au logement auto-entrepreneur : comment s’y prendre ?



Peut-on toucher une aide au logement lorsqu’on est auto-entrepreneur ? Assurément. Pour savoir si vous avez le droit à l’APL (Aide Pour le Logement), nous vous conseillons d’effectuer une simulation gratuite et anonyme sur le site de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).


Pour avoir une idée de la somme qui vous sera allouée, vous n’aurez qu’à répondre à quelques questions. Les critères pris en compte ? Le montant de vos revenus, mais aussi la zone géographique dans laquelle vous désirez emménager. Car, dans certaines zones dites « prioritaires », le montant de cette allocation est plus élevé que dans d’autres.


Avant de faire votre simulation ou votre demande réelle, vous devez vous munir de certains documents. La CAF va vous demander votre prénom, votre nom, votre date de naissance. En tant qu’auto-entrepreneur, vous devez soit fournir un extrait de votre K-Bis, soit votre attestation d’affilié à l’URSSAF.


À défaut d’une réponse positive, sachez qu’en dehors de l’APL, il existe d’autres formules permettant d’aider les travailleurs à payer leur loyer. Nous pensons notamment au Loca-Pass et à l’Action Logement (parfois appelée « 1 % Logement »), à propos desquels vous ne devriez pas hésiter à vous renseigner.


Auto-entrepreneur, comment justifier ses revenus : et pourquoi pas une colocation ?



Nombreuses sont les raisons pour lesquelles la colocation a le vent en poupe. Certains optent pour ce mode de vie pour des raisons économiques. Certains auto-entrepreneurs en font partie, puisque tous ne roulent pas sur l’or. Mais d’autres choisissent la colocation par envie de partager leur quotidien.


Quel que soit votre cas, sachez que les solutions coliving de chez Colonies ont été pensées comme une alternative aux colocations classiques. En louant votre logement chez nous, vous jouissez des avantages de la colocation tout en bénéficiant d’un espace destiné à l’épanouissement de votre vie privée.


Vous voulez vivre au centre-ville d’une métropole ? Colocation et coliving peuvent représenter de bonnes options. Vous pourrez ainsi profiter d’un espace plus grand, avec plus d’une pièce et plus convivial. Dans tous les cas, cela fera baisser votre loyer de façon considérable. Mais chercher une colocation lorsqu’on est auto-entrepreneur, comment ça marche ?


Tout d’abord, sachez que selon la loi, le contrat d’une colocation peut être soit commun, soit individuel. Ne négligez pas l’entente avec vos futurs colocataires. Ces derniers ne sont pas un simple voisinage : mieux vaut vous rencontrer et échanger au préalable, afin de savoir si vous avez des atomes crochus.


Si vous désirez une place dans une colocation déjà existante, n’hésitez ni à demander autour de vous, ni à éplucher les petites annonces, par exemple sur les sites d’étudiants. L’avantage de lancer une nouvelle colocation ? Vous pourrez choisir toutes les personnes avec qui vous désirez habiter.


By
Colonies