Comment faire une colocation ? Tout savoir avant de se lancer

22/7/2021
 • 
5
 min de lecture

Comment faire une colocation ? Certes, cette façon d’habiter a le vent en poupe. Mais ses tenants et ses aboutissants ne sont pas pour autant évidents. Outre les questions administratives (garant, CAF/ APL, acte de cautionnement, signature du bail, locataire sortant, parties privatives…), prendre un logement en colocation soulève bien des questions. Comment trouver un appartement si l’on a déjà choisi son équipe de colocataires ? Dans quelle ville ? Comment trouver des colocataires si l’on a déjà un appartement ? Chacun des colocataires doit-il avoir une assurance habitation ? Et d’ailleurs, doit-on dire « colocataire » ou « colocatrice » ? Pour répondre à ces questions, nous vous avons concocté un petit guide.

Comment trouver un appartement pour faire une colocation ?

Aujourd’hui, la colocation n’est plus l’apanage des jeunes ou des étudiants. Salariés, travailleurs indépendants et même seniors… La colocation séduit de plus en plus de curieux. Mais que faire si vous avez déjà des colocataires, et pas encore de logement ? Aucune inquiétude : suivez ces quelques conseils.

Commencez par évaluer vos besoins. Avec combien de colocataires désirez-vous habiter ? Répondre à cette question vous permet de déterminer le nombre de pièces de votre futur logement. Cela vous économise des recherches inutiles. Demandez-vous ensuite dans quel type de quartier vous souhaitez vivre. Et au fait, souhaitez-vous un logement meublé, ou vide ?

En règle générale, une fois que vous avez répondu à ces questions, vous n’avez qu’à surveiller les annonces en ligne, à faire fonctionner le bouche à oreille, ou à utiliser notre plateforme pour un processus 100 % digital.

Sachez aussi que tous les propriétaires ne sont pas partants pour transformer leur bien immobilier en colocation. Si vous tombez sur ce type de bailleur, comment y remédier ? La meilleure façon est de lui prouver votre sérieux. Confectionnez un dossier en béton, complet et rassurant. Quand vous passez par une agence classique, ce dossier doit être fourni en version papier. Il doit notamment comprendre les trois derniers bulletins de salaire, le dernier avis d’imposition, les papiers d’identité, le contrat de travail, votre ancien bail… Et ce, pour chaque colocataire et chacun des garants.

Mais lorsque vous optez pour Colonies, la procédure est 100% digitale. Vous n’avez qu’à fournir un document d’identité, et votre dernier bulletin de salaire d’au moins 2,5 fois net le montant du loyer. Pour les garants français ou étrangers, il suffit de fournir une carte nationale d’identité, la dernière fiche de paie ou avis d'imposition et les coordonnées complètes.

Comment trouver des colocs si vous avez déjà un logement ?

Autre cas : vous avez l’appartement, mais pas (encore) de colocs. À première vue, cette situation peut sembler plus facile à gérer que la précédente. Pourtant, ici aussi, vous devez prendre en compte différentes variables. Ne les sous-estimez pas : il pourrait en aller de votre futur bien-être.

Gardez à l’esprit qu’il existe deux cas de figure. Le premier consiste à emménager avec des personnes que vous côtoyez déjà (amis, collègues, connaissances…). Le second, vous l’aurez deviné, consiste à emménager avec des inconnus. Soit, mais lesquels, et comment les trouver ?

Pour trouver des colocataires, le premier de nos conseils est d’utiliser vos réseaux sociaux. Faites passer le mot autour de vous ! Vous pourriez être surpris par le nombre de vos connaissances qui cherchent à changer de lieu de vie. C’est particulièrement vrai aujourd’hui, à une époque où les gens déménagent, changent de job ou même divorcent plus souvent que jamais.

Autre option : passez une annonce sur un site dédié. Dans ce cas, inutile de vous jeter sur les premiers postulants. N’hésitez pas à discuter de tous les détails, par exemple par téléphone ou via messagerie privée, pour déterminer si vous avez suffisamment d’atomes crochus. Ne perdez pas de vue que pour vivre en colocation, il faut un minimum s’entendre ! Ici aussi, vous trouverez de nombreuses propositions sur notre site.

Et si vous n’avez ni d’appartement, ni de colocs ?

Il est courant de chercher une colocation en partant de zéro. Si c’est votre cas, vous pouvez suivre les conseils cités dans les paragraphes précédents. Mais il existe une troisième option, utile aux personnes qui n’ont pas beaucoup de temps devant elles : cherchez une colocation déjà en place.

Nombreuses sont les colocations dont seulement l’un des colocataires choisit de partir. Dans ce cas, vous n’avez qu’à amener vos affaires et à remplacer ce locataire sortant. Cela simplifie certaines démarches administratives. Par exemple, le ou la propriétaire peut opter pour un simple avenant au bail au lieu de le réécrire entièrement.

Autre avantage à rejoindre une colocation existante : une économie de temps. Car chercher un appartement et des colocataires peut s’avérer chronophage. Voilà d’ailleurs pourquoi, chez Colonies, nous vous accompagnons dans toutes les étapes, de la recherche du logement jusqu’à votre emménagement.

Faire une colocation étudiante et réaliser des économies

Faut-il vivre en colocation lorsqu’on est étudiant ? C’est une option à considérer, car elle présente des avantages. En général, lorsqu’on est étudiant, on habite dans une grande ville, pour être le plus près possible de son université. Or, comme chacun sait, les prix des loyers dans les grandes villes ont tendance à s’envoler depuis des années. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on parle de capitales comme Paris… Ou de n’importe quelle ville en Île-de-France.

La colocation étudiante représente une solution à ce problème. Plutôt que de vivre seul dans un studio minuscule et hors de prix, la colocation permet à l’étudiant de partager son loyer, et de bénéficier d’un grand espace. Autre avantage : la colocation permet de réduire le coût du logement en partageant les frais de nourriture, de gaz, d’électricité… Sans parler, bien entendu, de la convivialité et de la solidarité inhérentes à cette façon de cohabiter.

Chacun des locataires doit-il avoir une assurance ?

L’une des questions qui revient le plus souvent chez les personnes désireuses d’emménager en colocation pour la première fois est la suivante : chacun des colocataires doit-il avoir une assurance habitation ? La réponse est simple, mais attention : selon la loi, il n’existe que deux choix.

Premier cas : vous vivez dans une colocation où un seul bail a été signé par tous les colocataires, pour un seul et même logement. Cela peut arriver dans le cadre d’une caution solidaire (bail unique avec clause de solidarité et consentement de chaque garant à la signature du bail). Dans ce cas, vous n’avez besoin que d’une seule assurance. Par contre, vous devez absolument mentionner à votre assureur que vous vivez en colocation.

Deuxième cas : vous habitez dans une colocation où un bail différent a été signé par chaque colocataire. Dans ce cas, chacun des colocataires doit prendre une assurance habitation différente.

Alors, comment faire une colocation ?

Nous espérons que ce guide vous a aidé à y voir plus clair. Si vous êtes prêts à vous lancer dans votre recherche de colocation, n’hésitez pas à consulter les annonces sur notre site. Vous y trouverez des logements et des colocataires adaptés à tous les cas de figure. Les habitats que nous proposons sont tous rénovés de A à Z. Chez nous, toutes les démarches d’accès à la location sont simplifiées au maximum : paiement, caution, règles, taxe d’habitation… Notre but ? Créer le logement de demain. 

By